Assurance auto : être chômeur peut coûter cher

Partagez

assurance, auto, accident, chomeur

Selon une enquête menée par le magazine spécialisé Auto Plus, être chômeur peut avoir une réelle importance dans le cadre d'une souscription d'assurance automobile. Selon un comparatif effectué auprès de 27 compagnies, 11 assureurs pratiquent des tarifs plus élevés.

Double peine pour les chômeurs. Outre le fait de ne pas avoir d'emploi, les assureurs leur font payer plus cher leur assurance automobile. A profil identique (situation familiale, âge, sexe, bonus, lieu de résidence, ...), une enquête menée par Auto Plus démontre que 11 compagnies d'assurance sur 27 comparées pratiquent des prix plus élevés pour une personne sans activité qu'un salarié.

Cette différence de prix entre les deux statuts professionnels peut s'avérer conséquente, le magazine a en effet constaté un écart pouvant aller jusqu'à 33%, ce qui représente environ 180 euros par an dans le cadre d'un contrat tous risques. Cette pratique est qualifiée par Auto Plus de « racket organisé ».

Les compagnies tentent de justifier cet écart de prime par l'augmentation des risques pour une personne sans emploi : utilisation accrue du véhicule, risque de non-paiement des cotisations. Les plus mauvais courtiers et compagnies d'après l'étude se révèlent être les sociétés Acommeassure, Allsecur, Assurbike, SOS Malus ou encore Allianz, Direct Assurance et Amaguiz.

 

ARTICLES LES PLUS LUS

1. Assurance auto : la discrimination tarifaire autorisée
2. La généralisation des « mutuelles d’entreprise » ignorée par 50% des Français
3. Assurance : la libre résiliation dès juin 2014 ?
4. L’assurance de protection juridique
5. Assurances : bientôt un constat amiable sur smartphone ?

Réseaux Sociaux